ACCUEIL

   Objectifs poursuivis par le blog « Toutes les énergies »

Trouver et proposer, pour la Suisse, un approvisionnement en énergie qui soit réalisable et durable – sans exclure aucune source d’aucune sorte.

Publier des travaux scientifiques ou techniques originaux, ayant un rapport avec l’énergie.

   Contenu 

Ce blog est un espace de liberté, pour des auteurs francophones:

– d’un côté on trouve des réflexions sur l’actualité en Suisse, très souvent après le constat de quelque dérive dans les projets d’approvisionnements;

– de l’autre, des publications échappant aux monopoles de fait des revues scientifiques ou techniques et des hautes écoles: c’est à l’auteur seul d’annoncer sans délai une découverte, sous sa responsabilité. 

   Logo 

coupe_urne facebk

 

 

Potentiel de gravitation à l’intérieur d’une étoile (… à l’intérieur du Soleil).

     Accès 

Pour les lecteurs qui débutent dans le blog, voir la page

Thèmes dans le blog – pour débuter

Sans publicité, le blog est à considérer comme un livre plutôt que comme un périodique; la liste des mots-clés joue le rôle de table des matières, tout comme la liste des catégories.

   Qui sommes-nous ? 

Un groupe informel de scientifiques chevronnés, à la retraite pour la plupart.  Politique suivie par l’éditeur: céans sciences et calculs ont le pas sur les opinions …

    Impressum 

Contact et commentaires à l’adresse de courriel:   blogad@entrelemanetjura.ch  (ce nom signifie adresse du blog – et rien d’autre)

Editeur:    André Bovay-Rohr, Ch. de Chambens 6, 1114 Colombier (VD), Suisse

 Le 29.9.2014, rév. le 12 juillet 2016

Publié dans Energie | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Alimentation électrique d’un ménage

Par suite de l’usage devenu courant dans la Presse et les médias de l’unité d’énergie « ménage », voyons ce qu’elle comporte et quelles conséquences en calculer.

Données

D’après Romande énergie (Déclics), par « ménage » on entend une famille de deux adultes et deux enfants, qui consomme ~ 4’500 KWh/an.

Le facteur de charges (production totale en KWh / puissance nominale) de panneaux photovoltaïques (PV) est estimé à ~ 1’100 heures par année normalement ensoleillée sur le plateau suisse.

L’année comporte 8’760 heures.

Traduite en termes de puissance électrique moyenne consommée par un ménage, on trouve 4’500’000 [Wh] / 8’760 [h] = 514 W

La densité massique d’énergie d’accumulateurs Li-Ion est de 100 à 265 Wh/kg; ce qui signifie qu’il faut au moins ~ 4 Kg à 10 Kg  pour 1 KWh.

Production de PV pour un ménage, avec accumulation (calculs de moyennes et d’ordres de grandeur).

Alimentation du ménage directe pendant les heures de production: 565 KWh (1’100 [heures] * 0.514 [Kw]) .

Alimentation du ménage par accumulateurs hors des heures de production:  3’935 KWh  ( 4’500 – 565 ).

Accumulation (électricité à produire par des PV et en tenant compte de pertes de 25%): 5’247 KWh ( 3’935 * 4/3 ).

Total à produire par des PV (alimentation directe  + accumulation): 5’812 KWh  (565 + 5’247 ).

Puissance moyenne nécessaire des PV:  5.28 KW ( 5’812 [KWh] / 1’100 [h] ), ce qui est aussi la puissance que doit pouvoir absorber l’accumulateur. Avec des PV produisant 150 Wc/m2, il en faudrait donc au moins 35 m2.

Masse estimée de l’accumulateur; on suppose qu’on va devoir faire face à une alimentation par accumulateur continue sur 6 mois ( la moitié de l’année ), où la production solaire est négligeable (donc la recharge de l’accumulateur aussi); à fournir par accumulateur 2’250 KWh, soit au moins ~ 9’000 Kg en technique Li-ion …

Conséquences

Dans les annonces de presse ou de médias, on remarque qu’il y a confusion entre consommation et production; or ce n’est pas la même chose de décrire le nombre de ménages alimentés par une installation de production pilotable (barrage, rivière) ou en ruban plutôt (nucléaire, charbon, gaz ou pétrole) – ou une installation de production intermittente (PV ou éoliennes).

Illustration: une installation de PV dépourvue d’accumulateurs, pour ne pas gaspiller le courant, va devoir alimenter  ~ 8 ménages pendant 1’100 heures/an (et non pas 4’500 KWh pour un seul ménage pendant 8’760 heures !) … Au distributeur d’électricité alimentant ces ~ 8 ménages de se débrouiller avec l’électricité qu’il aurait en trop sur ces 1’100 heures aléatoires de soleil et avec l’obligation de les alimenter pendant les aléatoires  7’660 ( 8’760 – 1’100 ) heures sans soleil …

Conclusions

A l’échelle nationale, pour les millions de ménages de la Suisse, la masse d’accumulateurs nécessaires (ou d’eau dans les barrages et les rivières) n’est matériellement pas accessible; le remplacement du nucléaire par des sources d’électricité renouvelables intermittentes, PV ou éoliennes, n’est donc en 2017 et pour des décennies techniquement pas faisable: le même problème surgit avec toutes les sortes d’énergies renouvelables disponibles en quantités en Suisse; c’est ainsi qu’est programmé l’échec de la stratégie énergétique fédérale SE2050. Le but premier de la loi LEne soumise au vote le 21 mai étant inatteignable, on ne peut que répondre NON …

Bibliographie

Quelles sont les sources de consommation d’un ménage en Suisse?

Illustration à échelle nationale 10 d’un échec de transition énergétique se produisant actuellement: Transition énergétique : le « cas » allemand en 3 graphiques

Calculs décrivant le remplacement de la plus petite de nos centrales nucléaires; voir le complément d’article en fin de: Remplacer Mühleberg nucléaire ? Exclu !  

Calculs décrivant l’accumulateur capable de restituer 1 TWh L’optimisme irréaliste de Madame Leuthard

André Bovay-Rohr, Colombier-sur-Morges, le 15 mai 2017

Publié dans Energies renouvelables, médias, politique, Suisse, techniques | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Loi sur l’énergie: la jeunesse va trinquer aussi

Lettre de lecteur, parue le samedi 22.4.2017 dans 24Heures, dans laquelle manque la phrase « La jeunesse devrait bien dire NON à une loi LEne », jugée par la Rédaction attentatoire à la liberté du lecteur.

Le 21 mai 2017, selon les sondages, il y aurait environ 60% d’acceptation de la loi LEne. Les jeunes Suisses sondés n’ont visiblement pas compris qu’ils seront aussi les dindons de la farce: en effet, selon calculs d’experts, les projets en électricité de la LEne s’avèrent incapables de fonctionner sans forte augmentation de pannes. Or il y a des effets secondaires connus aux pannes et blackouts du réseau électrique (comme en Australie du Sud, où ont été mises en pratique imprudemment des fermes d’éoliennes); par exemple, l’arrêt des portables, qui feront partie rapidement des victimes: pas d’électricité = pas de réseau à brève échéance. Ce qui privera plus d’un abruptement et pour quelques jours de son transport en commun électrifié, de son portable favori et de son poste de travail super informatisé… Le genre de choses que Mme Doris Leuthard oublie de dire ! La jeunesse ferait bien de s’informer correctement avant de voter…

André Bovay-Rohr, Colombier-sur-Morges, le 20 avril 2017

Bibliographie (ne faisait pas partie de la lettre de lecteur)

A propos de l’Australie du Sud:   http://geopolitique-electricite.fr/documents/ene-221.pdf 

Le naufrage programmé de la nouvelle loi LEne

Commentaire 

Exemple d’arnaque dans les présentations tous publics de sources d’énergies renouvelables: un ménage demande en moyenne ~ 500 W par année d’électricité; mais quand on dit qu’un panneau photovoltaïque pourrait alimenter un ménage, en fait il produit ~ 4’000 W pendant ~ 1’200 heures de soleil (et alimente ainsi 8 ménages pendant ces 1’200 heures); au passage on « oublie » de dire comment ces 8 ménages vont se débrouiller en Suisse pendant les 7’560 autres heures de l’année; l’usage d’accumulateurs, qui perdent au minimum un quart de l’électricité de départ, à l’échelle suisse est exclu (il y faudrait plus de 6 fois la Grande-Dixence ou une forte proportion de la production mondiale de métaux comme le lithium). 

Relire, à propos de métaux pour accumulateurs  L’optimisme irréaliste de Madame Leuthard

André Bovay-Rohr, Colombier-sur-Morges, le 24 avril 2017

Publié dans Energie, politique, Suisse | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

LEne Un projet qui ne peut pas fonctionner est toujours trop cher !

Dans le quotidien 24Heures du 1.4.2017 (et ce n’était pas un « poisson d’avril » !) le Rédacteur en Chef M. Meyer a dans un éditorial fait la propagande de la LEne, sous la désignation stratégie énergétique 2050; lien

http://www.24heures.ch/signatures/editorial/strategie-energetique-cout-investissement/story/11577808

 Le commentaire suivant a été envoyé:

Il faut refuser la nouvelle loi sur l’énergie, par un NON le 21 mai: sa préparation a été si mauvaise, qu’elle sera incapable de fonctionner (p.ex., la géothermie profonde est une fausse piste). Une découverte fondamentale a été faite avant l’an 2000: les réacteurs à onde de combustion permettraient de détruire les déchets nucléaires – mais le Conseil fédéral a été sourd et aveugle … 

Bibliographie (n’était pas jointe au texte original, limité à 400 caractères …)

Géothermie profonde en Suisse, une déconvenue programmée 

André Bovay-Rohr, Colombier-sur-Morges, le 11 avril 2017

 *   *   *

Objet: Loi LEne – aspects scientifiques et techniques

Date: 7 avril 2017 11:07:46 UTC+2

À: courrierdeslecteurs@24heures.ch, suter.nicolas@gmail.com

Cc: « Moret Isabelle Me, C.N. » <info@isabelle-moret.ch>, benoit.genecand@parl.ch, Présidente de la Confédération <doris.leuthard@gs-uvek.admin.ch>, VD DTE Cheffe <jacqueline.dequattro@vd.ch>, Comité PLR-AM <john.desmeules@bluewin.ch>, Syndic d’Echichens <daniel.meienberger@gc.vd.ch>, info@loi-energie-non.ch, info@energiestrategie-ja.ch, « Prof. Silvio Borner » , « Prof. REINHART Franz-Karl » , « Prof.JACQUOT Pierre » 

Lettre ouverte

Monsieur le Président, 

Votre lettre de lecteur du 6 avril 2017 dans 24Heures, de titre « Un premier pas important pour notre économie » se fonde apparemment sur la croyance à un projet de loi LEne bien torché ! Or sa vérification sur les plans scientifiques et techniques en donne une image des plus inquiétante. La dernière publication officielle de la Confédération, sous forme d’interview de Mme la CF Leuthard hier dans 24 Heures, montre son incompréhension des processus physiques en cause.

La préparation de la LEne qui concerne le volet de l’industrie électrique a été sévèrement bâclée (remplacement du nucléaire physiquement exclu en Suisse, démonstration par calculs simples mise à jour le 7.6.2016); à propos d’énergie éolienne, se référer aux publications des Pr. Reinhard et Pr. Jacot; en ce qui concerne les risques pour l’économie, se référer aux publications du Pr. Borner. 

Les autorités fédérales de l’énergie, ainsi que les autorités cantonales, ne semblent pas mesurer la gravité de la situation où elles se proposent de nous mettre; il convient de s’informer sur ce qui se passe en Australie du Sud (région d’Adélaïde, où le public y est exaspéré par les aléas du réseau électrique) pour estimer ce qui attend la Suisse: je voterai évidemment NON à la LEne le 21 mai … 

Au vu de votre candidature au Grand Conseil vaudois, il m’a paru nécessaire de vous en avertir. 

Salutations distinguées. 

André Bovay-Rohr, physicien 

================== 

Documentation 

1. Article    http://www.24heures.ch/suisse/nouvelles-taxes/story/18496248   

2. Blog   « Toutes les énergies » (par exemple sur remplacement de Mühleberg nucléaire). 

3. Blog   https://clubenergie2051.ch/ 

André Bovay-Rohr, Colombier-sur-Morges, le 7 avril 2017

Bibliographie (n’était pas jointe à la lettre ouverte originale)

http://geopolitique-electricite.fr/documents/ene-221.pdf

Naufrage programmé de la nouvelle loi LEne

Election de magistrats

Publié dans Energie, Nucléaire civil, politique, Suisse | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Non-dits et données fausses à la Radio suisse-romande

Objet: Non-dits et données fausses le 2.4.2017 à RTS Forum

Date: 4 avril 2017 12:45:23 UTC+2

À: mehmet.gultas@rts.ch, forum@rts.ch

Cc: adele.thorens@parl.ch, Dupont Dr Jean-François, « Marchand, Gilles (RTS) » <Gilles.Marchand@rts.ch>

Le présent message n’est pas confidentiel 

Monsieur le Producteur,

La présente concerne l’émission Forum de dimanche dernier, de lien    https://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/faut-il-interdire-la-technologie-nucleaire-en-suisse?id=8492318   

N’y ont pas été traités les dérapages scientifiques et techniques des autorités fédérales de l’énergie, par exemples:

§ L’impossibilité physique de remplacer en Suisse le nucléaire par les énergies renouvelables proposées (contrairement à ce que dit Mme la Conseillère nationale Thorens), est vérifiée par quelques calculs simples. La sortie du nucléaire est donc une proposition téméraire, de nature à mener à l’instabilité chronique de notre réseau électrique et de nos réseaux téléphoniques.

§ Les craintes concernant la radioactivité sont largement infondées: elles résultent d’une ancienne fraude scientifique, et ne justifient en aucun cas de se jeter dans des technologies renouvelables qui ne font pas l’affaire. La sortie du nucléaire est non seulement sur le plan énergétique une erreur, mais sur le plan des risques à long terme elle en introduit d’autres (dont la dépendance envers les pays voisins). 

§ La destruction des déchets nucléaires (ce qui évite de les garder des millénaires) reste cachée au public et fait donc par la loi l’objet d’une interdiction de technologie: or ils sont bourrés d’énergie !  Je vais évidemment encourager de voter NON à pareille mauvaise loi LEne. 

Quand ces trois aspects de la votation du 21 mai 2017 de la LEne seront-ils abordés à Forum ? 

Salutations distinguées.

André Bovay-Rohr

==================

PS 

§ Il existe des énergies renouvelables rentables, dans la production de chaleur; la loi LEne est dans ce domaine-là inutile. 

§ Le CO2 se révèle avoir une minuscule influence climatique, selon les calculs du Pr. Reinhart … et la transition programmée par la loi sur l’énergie LEne, ainsi que les engagements de la Suisse pris à Paris, en perdent pratiquement tout fondement scientifique. Quand les autres risques, comme évoquer quelle est la nocivité climatique des éoliennes, seront-ils traités à Forum ? 

§ J’attire votre attention sur la relation entre un mauvais traitement journalistique récurrent de sujets aussi importants, et la votation à venir sur l’Initiative populaire fédérale ‘Oui à la suppression des redevances radio et télévision (suppression des redevances Billag)’. Pour le moment, il est clair que je prévois de voter OUI à « No Billag ». 

Documentation

Blog « Toutes les énergies » 

Blog https://clubenergie2051.ch/ 

André Bovay-Rohr, Colombier-sur-Morges, le 7 avril 2017

Publié dans Energie, Science, Suisse | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Energie: grands-parents abusifs

[Lettre de lecteur, destinée au quotidien lausannois 24 Heures, publiée le 16 mars 2017, avec le titre modifié Une peur irraisonnée au lieu du titre original et la coupure de la partie colorée en rouge.                                                                                    L’éditeur, 15.3.2017]

 *   *   *

La présente fait suite aux lettres de lecteur des 8  (M. J-C Keller) et 9 (Mme L. Martin) mars 2017, ainsi qu’à des candidatures aux Conseils d’Etat ou aux parlements cantonaux. 

Energie: grands-parents abusifs. 

La génération des grands-parents à la retraite s’est laissée longuement tromper par une fraude scientifique à propos de radioactivité, et en a conçu une peur irraisonnée; or on sait maintenant détruire les déchets nucléaires ! Ce n’est pas aux générations qui ont bénéficié des décennies durant des bienfaits du nucléaire – les Romands parasitant les voisins en ne voulant pas les usines chez eux – à décider d’en priver leurs enfants et petits-enfants. 

Les travaux scientifiques du GIEC s’avèrent douteux, le CO2 semble n’avoir qu’un effet mineur dans le réchauffement climatique: celui-ci existe bel et bien, mais bouleverser la Société toute entière pour diminuer un tout petit peu le CO2 n’aura aucun effet sur la Nature … Ce sont des vérifications scientifiques soignées, qui ont éveillé des doutes sévères sur la justification de dépenses pharaoniques en énergies renouvelables: cherchez à QUI elles vont profiter ! 

D’autres vérifications soignées – que de toute évidence Mmes les responsables de la FRE ou MM. Keller, Brélaz, Neirynck ou Van Singer  n’ont pas faites – prouvent que la préparation de la loi LEne soumise au vote fédéral le 21 mai 2017 est lacunaire; c’est un projet bancal, en matière d’électricité il ne pourra pas fonctionner: on y trouve des erreurs de raisonnements en physique, des calculs faux et des simulations mal conduites; en osant le présenter, il y a violation de l’éthique de l’ingénieur. Il est pour l’économie et notre sécurité d’approvisionnement une bombe à retardement … Il reste à la TV, à la Radio et à la Presse à renseigner mieux sur ce que propose au vote la Confédération.

Je vais donc voter NON à ce mauvais projet de loi le 21 mai 2017. 

Salutations distinguées. 

André Bovay-Rohr, Physicien, Colombier-sur-Morges, le 11 mars 2017

Documentation [qui ne figurait pas dans la lettre de lecteur]

Election de magistrats

Détruire sans peur les déchets nucléaires

CO2, une chimère climatique ?

 Naufrage programmé de la nouvelle loi LEne

L’éditeur, 15.3.2017

Publié dans Energie, médias, Suisse | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Naufrage programmé de la nouvelle loi LEne

Communiqué à la Presse

Il y a eu plusieurs versions de ce communiqué. Il a été publié le mercredi 26 avril 2017 en première version dans Le Temps, en page 11 de l’imprimé, dans la rubrique Débat, avec en exergue par la Rédaction « La stratégie énergétique suisse contient une forte dépendance vis-à-vis de nos voisins » ; il a aussi été publié sur internet, avec des intertitres de la Rédaction, de lien

https://www.letemps.ch/opinions/2017/04/25/naufrage-programme-nouvelle-loi-federale-lenergie

La version définitive du communiqué se trouve dans   2017-04-18-naufrage  . Il a été cité en intégralité dans le blog scientifique suisse indépendant   www.clubenergie2051.ch

L’éditeur, Colombier, le 27 avril 2017

Article original (publié 13 mars 2017)

Dans les préparatifs de la loi fédérale suisse sur l’énergie LEne, est déjà apparue en novembre 2013 la menace de naufrage, qui hélas se confirme; relire l’article                                  illustré par l’exemple:

2013.11-18 costa concordia

Source de l’image:   http://www.telegraph.co.uk/travel/cruises/9017912/Costa-Concordia-will-it-sink-the-cruise-industry.html

  *   *   *

La légèreté des préparatifs concoctés par l’administration (dûe à des impossibilités de nature physique, révélées par des travaux scientifiques indépendants), ressort du message du Conseil fédéral au Parlement lui-même, citation:

« Le potentiel des énergies renouvelables utilisable durablement est estimé à 24,2 TWh d’ici à 2050, dont 11,1 TWh pour le photovoltaïque, 4,3 TWh pour l’énergie éolienne, 1,2 TWh pour la biomasse, 4,4 TWh pour la géothermie et 3,2 TWh pour les STEP (stations d’épuration des eaux usées), les UIOM (usines d’incinération des ordures ménagères) et le biogaz. »  

Quand on sait que, dans le domaine de l’électricité, remplacer en Suisse le nucléaire (puissance 3’300 MW à plein tubes) nécessiterait de produire en ruban 25 TWh, en 8’000 heures par an au moins, dont 14 TWh en hiver, que la géothermie profonde pour des raisons de principe promet 0 TWh, que les éoliennes devront être prohibées, on a froid dans le dos: ce n’est pas le photovoltaïque – facteur de charge d’environ 1’100 heures/an au plus, qu’on ne sait pas accumuler en quantités – qui pourra sauver ce projet bancal … On trouve des politiciens pour dire qu’on arrivera à se débrouiller avec l’hydraulique et les énergies renouvelables: mais hélas, l’eau ne peut pas être utilisée deux fois, comme le soleil, elle manque justement en hiver

Il y a pire: l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) à cette date n’a pas pu produire de simulations convaincantes de cette transition énergétique (qui correspond pour l’électricité à ce qui se passe en Allemagne, mais le charbon en moins; c’est plus proche de ce qui se passe dans un autre climat, en Australie du Sud); la correspondance ci-jointe montre que le Pr. Gunzinger, de l’ETHZ, mandaté par l’OFEN pour me répondre sur ce chapitre des simulations, mais pas pour faire le travail (?!), compte sur des accumulateurs électrochimiques pour boucher les trous du photovoltaïque – en même temps qu’il ne s’est pas aperçu que les éoliennes allaient finir de perturber le climat des stations de ski – des simulations invalides.

Publication de l’OFEN concernée, d’octobre 2016, pages 26 et 27:                                      2016-10-suisse-energie-édition spéciale pour propriétaires fonciers [.pdf], env. 38 MB

Echange de courriels:                                                                                                                        2017-03-12-no-simulations-ofen  [.pdf], env. 111 KB

Relire l’article sur les accumulateurs électrochimiques:                                              

L’éthique de l’ingénieur (qui consiste à s’assurer de proposer des choses qui fonctionnent vraiment et ne nuisent pas) est violée par la LEne, les coûts de l’aventure restent indéterminés (des dizaines de milliards, selon les économistes); cela dépasse l’imagination: quelle pagaille !

Quant à utiliser une base de données documentant les consommations chez les usagers, procédés connus sous le nom de smart grid (en France des appareils Linky en feront officeimplantés plus ou moins de force chez les clients), relire comment un rationnement d’électricité risque bien d’arriver tôt ou tard en Suisse:

 

André Bovay-Rohr, 1114 Colombier-sur-Morges, les 13 et 14 mars 2017

Publié dans politique, Suisse | Marqué avec , , , , , , , , , | 3 commentaires

Elections de magistrats

Au cours de la rédaction du présent blog, de sujets scientifiques ou techniques concernant l’énergie en Suisse, je suis tombé sur des comportements peu raisonnables de magistrats occupant des fonctions importantes; or on les retrouve quelques années plus tard en train de briguer un siège (ou son renouvellement) dans une fonction de gouvernement.

Les électeurs ont le droit d’être renseignés sur des défaillances de comportement, une étonnante inaction, par exemple devant un flagrant  défaut de préparation technique, ou de modifications inappropriées de la loi fédérale sur l’énergie LEne; il y a menace sur l’approvisionnement de la Suisse. A cause de la volonté de multiplier les fermes d’éoliennes, il y a aussi menace sur le climat de la région; la multiplication des surfaces de captage solaire photovoltaïque est inopportune: c’est un formidable gaspillage.  

Concernant de prochaines élections au Conseil d’Etat (gouvernement), on trouvera les faits, illustrés dans des articles anciens et parfois dans des échanges de courriels.

§ Canton de Vaud: Mme Isabelle Chevalley, Mme Jacqueline de Quattro

Documentation Potentiel théorique éolien   

  

 

 

§ Canton du Valais: M. Séphane Rossini

Documentation Décadence

André Bovay-Rohr, Colombier-sur-Morges, le 7 mars 2017

Publié dans Energie, Energies renouvelables, politique, Suisse | Marqué avec , , , , , | Un commentaire

CO2: une chimère climatique ?

 Il arrive parfois qu’on doive se reposer une question fondamentale en sciences, à propos d’un sujet devenu à la mode, aux répercussions techniques et financières pharaoniques.  Le Prof. de physique honoraire (de l’EPFL) Franz-Karl Reinhart soulève ici un doute sur l’intensité de l’effet de serre du CO2 et donc sur la responsabilité de l’homme dans l’évolution du climat.

 Ci-jointe l’étude révisée ces jours, déjà publiée en automne 2014 et que la communauté scientifique a jusqu’ici ignorée …

2017-01-20-fkr-sur-co2.pdf

L’éditeur, Colombier-sur-Morges, le 5 janvier 2017, rév.le 21.1.2017

Publié dans science de l'atmosphère | Marqué avec , , | Un commentaire

Le terrible smog en Chine – éoliennes aussi coupables ?

A l’émission 19:30 de la TV suisse romande RTS (www.rts.ch) de ce soir, on trouve deux sujets concernant les sciences, traités de manière fort différente:

  • Le sujet 1: substances dénoncées pour leurs effets pseudo-endocriniens, vers 21 min, illustre le fait qu’on n’écoute pas les scientifiques, même dans des cas graves. C’est bien que la RTS en fasse état et que le Pr. André-Pascal Sappino ait reçu la parole – mais c’est bien tard; il a dénoncé les conflits d’intérêts économie contre santé, qui ont amené plus de 500 substances à ne pas être prohibées pour l’usage courant (!)
  • Le sujet 2: le smog en Chine, vers 24 min, documente le smog le plus sévère, concernant environ 500 millions d’habitants; mais le journaliste ne dit mot de l’étonnante corrélation de ce fléau avec la plus forte dotation au monde en éoliennes 🙁  Relire Suppressio veri, suggestio falsi. Cette corrélation ne sera pas une surprise pour ceux qui reliront Pas de neige à Noël: éoliennes coupables ?  Le point d’interrogation se révèle donc manifestement superflu.

Le fait que des scientifiques reçoivent de temps en temps la parole est naturellement très réjouissant; on peut espérer que dans le cas des énergies renouvelables, de la sortie à la légère du nucléaire en Suisse et de la stratégie énergétique de la Confédération, on entendra très bientôt à la RTS des scientifiques dénoncer les erreurs de conception – en particulier l’impréparation dans le domaine des éoliennes, relire Potentiel théorique éolienAVANT de légiférer et de dépenser des milliards plutôt qu’après … Il n’y aura d’ailleurs pas seulement des conséquences financières à ces égarements, sous formes de taxes et de renchérissements du kWh, mais surtout un déluge de prescriptions et de conséquences techniques fâcheuses, telles par exemple que la dépendance accrue aux importations et l’instabilité du réseau électrique suisse.

Ironie de cette histoire de censure, effet boomerang: les médias électroniques (comme la TV) seront au premier rang des victimes d’un réseau électrique de basse qualité !

Il reste à signer le referendum contre la nouvelle loi sur l’énergie, relire:

En Suisse, même les scientifiques votent ! 

André Bovay-Rohr, Colombier (VD), le 21.12.2016

Publié dans Science, Suisse | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Les radars de l’armée suisse

[Ce matin au courriel la note, en provenance du quotidien de Lausanne 24 Heures:  «En raison d’une abondance de lettres de lecteurs, de la période des Fêtes à venir et du fait que vous vous êtes déjà exprimé le 2 novembre sur le sujet du nucléaire et des éoliennes, votre lettre n’a pas été retenue pour parution.»  Il faut remarquer que les articles dans la Presse et les émissions à la RTS se succèdent, sur les avis des autorités occupées à promouvoir une transition énergétique promise pourtant à un cuisant échec, sans qu’il y ait la moindre référence à nos oeuvres. Exemple de ce martelage: «Les raisons de la colère contre l’armée» du 17.12.2016, du même journaliste Patrick Chuard; sur le site et sur ce dernier article, on trouve 8 commentaires, dont je produis les miens:

  • André Bovay-Rohr
17.12.2016, 15:34 Heures

Il y a bien pire que les restrictions de l’armée, en ce qui concerne non seulement les éoliennes, mais aussi les panneaux photovoltaïques: ces sources d’électricité intermittentes (avec les barrages hydrauliques) seront bien incapables de remplacer les sources nucléaires. L’avoir démontré scientifiquement n’a pourtant pas tant excité le DETEC, l’OFEN, les Cantons et autres Autorités ! Etrange … 

  • André Bovay-Rohr
17.12.2016, 15:44 Heures

Dans une étude publiée il y a une année dans le blog scientifique suisse indépendant « Toutes les énergies », l’article « Pas de neige à Noël: éoliennes coupables?» on a vu qu’il va falloir renoncer à prélever cette énergie dans la Nature … Préserver la Planète va imposer d’écouter ENFIN les scientifiques soucieux d’évaluer avec soin l’impact réel de nos industries « vertes » …

 L’éditeur, le 20.12.2016]

Lettre de lecteur du 16.12.2016

La présente fait suite à l’article du vendredi 9 décembre 2016, dont le titre sur la version imprimée était  « L’armée parachute une étude contre les éoliennes ». 

Eoliennes contre nucléaire en Suisse 

De tous les motifs qui existent de douter de l’opportunité de construire des fermes d’éoliennes en Suisse, les perturbations prévisibles du climat local sont encore les pires. Dans une étude publiée il y a une année dans le blog scientifique suisse indépendant « Toutes les énergies », Pas de neige à Noël: éoliennes coupables?  on pouvait prévoir à cause d’elles: 

  • L’allongement probable de périodes de la même météo.
  • La diminution progressive des précipitations. 
  • L’aggravation des épisodes de smog régional (par exemple à Paris). 
  • Une contribution mesurable au réchauffement climatique continental. 

On doit admettre que la corrélation en Suisse de tous ces indices à la fois est troublante. En outre, il est scientifiquement établi que des sources d’électricité intermittentes comme des éoliennes ne font pas l’affaire pour remplacer nos centrales nucléaires; à la place, on va pourtant construire à coups de nos milliards de francs nombre de ces électrosaures ! 

Idées novatrices: 

  • Quelles raisons urgentes y aura-t-il de démanteler une centrale nucléaire mise à la retraite ? Mettre la clé sous le paillasson semblerait plus simple, plus sûr et nettement moins cher: c’est ce qui a été fait avec les châteaux du Moyen-âge 🙂 
  • En détruisant les déchets nucléaires, on peut en tirer un déluge d’énergie; pourquoi ces développements ont-ils été négligés par nos Autorités ? 

André Bovay-Rohr, Colombier (VD), le 20.12.2016

Commentaire

Il est évident pour n’importe quel physicien ayant eu affaire aux ondes décimétriques, centimétriques ou millimétriques, que des pales d’éoliennes, construites en fibres de carbone (conducteur électrique), sont des réflecteurs pour les ondes des radars; on comprend donc sans peine qu’avec des pales en mouvement, elles puissent représenter à la fois un danger de collision permanent, pour les avions civils ou militaires, et des obstacles gênants, pour la détection de ce qui se trouve derrière …

André Bovay-Rohr, Colombier (VD), le 20.12.2016

Publié dans Energie, médias, Suisse | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire