Géothermie profonde en Suisse: déconvenue programmée

Une intéressante information sur des recherches en géologie expérimentale  au Grimsel, par des professeurs de l’Université de Neuchâtel, s’est transformée ces jours en propagande pour la stratégie énergétique (2050!) de la Confédération, par la RTS et par le quotidien Le Temps. C’est évidemment l’usage de cette ruineuse technologie de géothermie profonde, qui est à déplorer: elle ne fera pas l’affaire; en résumé:

– En Suisse, le flux de chaleur venu des profondeurs est beaucoup trop modeste, pour en permettre une exploitation en « énergie renouvelable » à l’échelle souhaitée.

– En s’obstinant à vouloir forer quand même, on s’expose à déclencher des séismes, aussi bien lors de  la fracturation (l’expérience a été faite en vraie grandeur, par exemple à Bâle, budget environ 80 millions de Fr.), que lors du refroidissement provoqué des décennies plus tard par un prélèvement de chaleur au-delà du flux naturel.

– Peut-être aussi, s’agit-il d’exploration pétrolière et gazière en catimini.

Dans tous les cas, nos décideurs et le public sont roulés dans la farine: s’il s’agit de nous faire gaspiller nos capitaux, c’est gagné !

Documentation

§ Courriel: Objet: Energie géothermique profonde – informations tronquées à la RTS

Date: 8 septembre 2016 14:26:57 UTC+2

À: stephen.miller@unine.ch, benoit.valley@unine.ch

Cc: tj@rts.ch, Bernard.Rappaz@rts.ch, « Prof.JACQUOT Pierre » <pierre.jacquot@epfl.ch>, « Prof. REINHART Franz-Karl » <fkreinhart@usti.net>, « Prof. Rebetez Martine » <martine.rebetez@unine.ch>, Dupont Dr Jean-François <jf.dupont@bluewin.ch>, De Reyff Dr Christophe <c.dereyff@bluewin.ch>, « Présidente Energiesuisse.net » <irene@aegerter.net>, Fédération romande pour l’énergie <info@frenergie.ch>

Le présent message n’est pas confidentiel, sera publié

Monsieur le Professeur,

Monsieur le Professeur assistant,

La présente fait suite à la présentation à la RTS_UN, au 19:30 du 7.9.2016, de lien

   http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/une-nouvelle-etape-est-en-cours-pour-developper-la-geothermie?id=8000400

Bien que toute recherche en géologie soit de toutes manières utile:

§ Si l’on tient compte du flux de chaleur au Grimsel, de l’ordre de 100 mW/m2 (SVP valeur expérimentale ? ) , il ressort que l’on pourra chauffer une station thermale, mais qu’on peut oublier une grande centrale électrique ! Ayant publié sur le blog scientifique indépendant « Toutes les énergies » plusieurs articles montrant clairement cette restriction, je m’étonne de l’objectif annoncé par la RTS: entreprise téméraire.

§ Quant à remplacer 7% de la production électrique suisse, on peut l’estimer en sachant que la totalité du nucléaire se monte à 40% du total de la production suisse et de puissance 3’200 MW plus de 8’000 heures/an; soit des ambitions géothermiques de 560 MW, ce qui est plutôt farfelu – avec un sol transmettant aussi peu de chaleur. Comme physicien, je trouve donc abusif que le terme d’«énergie renouvelable» soit utilisé en public, alors que les puissances exigées pour une centrale électrique géothermique seront en moyenne de plus de 22 MW toute l’année, avec pour suite un épuisement rapide de la chaleur fossile locale. SVP votre avis ?

A votre disposition. Salutations respectueuses.

André Bovay-Rohr, Physicien

==================

PS

La RTS ne peut pas ignorer l’existence du blog susmentionné et de son contenu; voir l’article « L’été 2016 sur le front de l’énergie: des informations très inquiétantes » et les citations à propos de multiples censures bien documentées … Sa tradition est en pareil cas de ne pas publier la moitié gênante des informations: défense aux chercheurs de l’Uni de Neuchâtel de trouver des résultats négatifs !

*   *   *

§ Courriel: Objet: Des entreprises téméraires, cachées dans l’article: « Une géothermie sans secousses »

Date: 9 septembre 2016 15:55:54 UTC+2

À: nathalie.jollien@ringier.ch, lecteurs@letemps.ch

Cc: sciences@letemps.ch, tj@rts.ch, uwieland@ethz.ch, florian.amann@erdw.ethz.ch, « Pr. Miller » <stephen.miller@unine.ch>, « Pr. Valley » <benoit.valley@unine.ch>, « Prof.JACQUOT Pierre » <pierre.jacquot@epfl.ch>, « Prof. REINHART Franz-Karl » <fkreinhart@usti.net>, « Prof. Rebetez Martine » <martine.rebetez@unine.ch>, Dupont Dr Jean-François <jf.dupont@bluewin.ch>, De Reyff Dr Christophe <c.dereyff@bluewin.ch>, « Pr.Erkman Suren » <suren.erkman@unil.ch>, « Présidente Energiesuisse.net » <irene@aegerter.net>, Fédération romande pour l’énergie <info@frenergie.ch>

Le présent message n’est pas confidentiel, sera publié dans le blog « Toutes les énergies » 

Madame la Rédactrice,

La présente fait suite à votre article dans le quotidien Le Temps du 9 septembre 2016 page 12. Il me fait penser que vous n’êtes pas au courant des vices cachés de la stratégie énergétique 2050 de la Confédération (et non 2015).

Les chiffres indiqués par le géologue sont discutables et masquent une entreprise non durable et téméraire: pour produire plus de 20 MW électriques, il faudra pouvoir capter vers les 80 MW thermiques vers 180 °C, fournis en continu toute l’année … par un terrain où le flux vertical de chaleur se situe en Suisse entre 60 mW/m2 et 160 mW/m2. Le flux naturel de chaleur exploitée largement dépassé, la contraction thermique des roches va se charger de générer des séismes des décennies après les débuts: c’est bien une entreprise téméraire, qui va amener d’autres justices que celle de Bâle à s’en occuper.

Vouloir sortir du nucléaire, sans en proposer un remplacement plausible, est aussi chimérique que dommageable; de plus, cette décision erronée est motivée (entre autres) par la peur de la radioactivité, qui repose sur une fraude scientifique ancienne; voir la documentation avec le mot-clé «  Hermann Joseph Muller »; il y a là en germe le thème d’un très bel article … D’autres motifs moins avouables, comme des recherches pétrolières et gazières en catimini, seraient peut-être aussi à examiner par la Presse et les médias.

A votre disposition. Salutations les meilleures.

André Bovay-Rohr, Physicien, …

==================

PS

Copie du courriel, à propos d’une très récente émission de la RTS sur le même sujet: …

*   *   *

A cette date, pas de réponse, sous aucune forme, émission, article ou courriel …

§ Articles anciens: Utiliser le mot-clé « géothermie profonde » dans le champ de recherches, l’article le plus ancien étant   Fausses pistes. → au point 4.

André Bovay-Rohr, Colombier (VD), le 13 septembre 2016

Ce contenu a été publié dans Energie, Sciences de la Terre, Suisse, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Géothermie profonde en Suisse: déconvenue programmée

  1. Ping : LEne Un projet qui ne peut pas fonctionner est toujours trop cher ! | Toutes les énergies

Les commentaires sont fermés.