Energie: une stratégie fédérale scientifiquement obsolète

A la base de la loi fédérale sur l’énergie LEne qui vient d’être votée et largement acceptée le 21 mai 2017 par le peuple suisse, on trouve la stratégie énergétique 2050 (!) de la Confédération; or SE2050 est fondée sur des données scientifiques, ce qui implique une révision permanente, qui à ma connaissance n’y a pas été incluse – et des données sujettes à modifications fondamentales, ce qui n’a pas été fait avant le vote; NB: 

1. Selon les meilleurs calculs, de source suisse sérieuse en automne 2014, le CO2 a une influence extrêmement faible sur le comportement de l’atmosphère du Globe (+0.12°C jusqu’ici); en d’autres termes, il faut chercher d’autres causes du réchauffement climatique que les émissions humaines de CO2. Référence: CO2: une chimère climatique ?

2. La radioactivité de bas niveau présente des seuils de nocivité connus: cette liquidation en 2011 de la fraude scientifique de 1946 sur ce sujet implique par exemple que l’on n’évacue plus une zone devenue radioactive comme Fukushima, moyennant quelques précautions les premiers jours d’un accident; autrement dit, le nucléaire bien géré n’est pas dangereux pour la santé. Les procédés pour détruire les déchets nucléaires sont connus, l’Etat et l’industrie les ont sciemment négligés. Références:

La radioactivité de bas niveau est inoffensive

Détruire sans peur les déchets nucléaires

Les expériences faites à l’étranger montrent qu’il est téméraire de renoncer au nucléaire, car les nouvelles sources d’électricité renouvelables sont techniquement inutilisables pour remplacer des sources comme nucléaire, charbon, pétrole ou gaz; qu’en Suisse des offices fédéraux, commissions, parlement ou peuple en aient délibéré, puis décidé, ne rendent pas pour autant la démarche SE2050 faisable: elle est financièrement et techniquement catastrophique. Tôt ou tard, la Suisse devra donc faire les mêmes réflexions et la même démarche que la Suède: décider de revenir au nucléaire, d’abroger péniblement les décisions qui viennent d’être prises … SINON: 

1974-moutons-de-kresz

Source de l’image: Affiche de François de Kresz, 1974, par     http://www.akipaka.fr/dominique/moutons-affiche.gif#=_= 

André Bovay-Rohr, Colombier-sur-Morges, le 6 juin 2017, rév. 8.6.2017

Ce contenu a été publié dans Energie, Nucléaire civil, politique, science de l'atmosphère, Suisse, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.