Bréviaire du climato-réaliste suisse et vaudois

Nous avons dans le Canton de Vaud et en Suisse romande la chance inouïe d’avoir quelques savants, capables de vérifier de manière approfondie les données scientifiques et techniques correspondant aux COP (alias réunion, conférence des parties à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques) et à ce qui en résulte. Cela concerne aussi la loi fédérale LEne et la stratégie énergétique. Ils ont mis au jour des faits – ce ne sont pas des avis ou des opinions; j’en ai eu connaissance, il serait scientifiquement coupable de ma part de n’en rien dire !

§ Sans que les décideurs tiennent aucun compte de ces faits, on assiste à Lausanne, à Berne ou à Paris à des abus en matière de:

 1. Climatologie, dont on a déduit un traité et des mesures, sans grand rapport avec la réalité physique;  il s’avère par exemple que le CO2 a une action beaucoup moins intense que prétendu jusqu’ici.

 2. Radioactivité, dont l’innocuité à basse intensité et l’existence de seuils sont volontairement niées,  ce dont on a déduit qu’il faut au plus vite se débarrasser du nucléaire; le résultat d’une fraude scientifique  et d’une propagande très habile, aux motifs surtout économiques. Or nous n’avons pas vraiment  d’alternatives crédibles – notre indépendance énergétique, sans nucléaire va être de plus en plus un leurre.

 3. Energie, où les demi-mesures prises ne permettront pas de faire face à temps à des pénuries de fournitures.  En particulier, la construction devra être réformée, de manière à exploiter l’énergie thermique solaire  à 100% des besoins.

 4. Electricité, où les projets de mises en services de sources intermittentes, comme p.ex. les panneaux PV  ou les éoliennes, vont entraîner à grande échelle de graves difficultés techniques; c’est une entreprise téméraire.  La situation vécue jusqu’ici va prendre fin en 2019 (arrêt de Mühleberg nucléaire) et 2020 (fin de contrat avec EDF),  alors qu’il n’y a pas de remplacement: on ne sait donc pas d’où notre région pourra importer des surplus de courant …

§ Contrairement à l’opinion d’aucuns, le Canton de Vaud n’est pas contraint de se laisser entrainer dans cette tempête, en prétendant n’être pas à même de se défendre ou d’exprimer une résistance. Les décisions suisses ou vaudoises, prises par votations populaires, quand elles sont inapplicables doivent être rapportées. 

Il faut d’abord examiner les faits, et ensuite changer le cap aussi vite que possible: pour ce faire, vous pouvez vous appuyer sur les dits savants – c’est ce que j’attends des décideurs et de mes lecteurs. 

Bibliographie 

Kohlendioxid und Erderwärmung 

  Pour les chiffres les plus récents, voir la fin de l’article (complément de juin 2016)

 Disposer en masse d’électricité d’origine nucléaire, sans avoir à en supporter les usines …

 Comment se chauffer au gaz, au lieu d’exploiter le Soleil local …

André Bovay-Rohr, Colombier-sur-Morges, le 8 janvier 2018

Commentaire

Dans une émission de TV du 5.1.2018, de lien 

   http://www.cnews.fr/chroniques/le-zapping-des-matinales/le-zapping-des-matinales-du-05012018-183562   

le présentateur a dit à propos du CO2: « … puisque toutes les études vont contre ce que vous venez de dire …» (vers l’index 02:30) … ce qui est inexact, en réalité – PAS TOUTES les études: 

§ Il existe depuis 2014 l’étude du Pr. Reinhart, qui a refait les calculs de l’effet de serre du CO2 en physique quantique, c’est-à-dire en prenant le problème à la racine, cet effet calculé isolément. Relire   CO2, une chimère climatique ?

§  Le scientifique français Maurice Perrier a mis en regard – en ordonnées les températures mesurées et les concentrations de CO2, en abscisses les années récentes. 

2013-tco2

Chacun peut constater qu’il n’y a pas corrélation, dans le sens d’une croissance de la température: l’effet de serre du CO2 est donc bien minuscule … Source:   http://www.foreurs.net/images/doc/technique/ENR_Climat/climat%20complet%20part1   page 23

Il existe donc deux vérifications indépendantes, du fait que le CO2 doit être écarté de la liste des sources importantes du réchauffement climatique global. Le CO2 est bien une chimère climatique (on peut biffer le ?). 

Ceci va évidemment déranger beaucoup les affaires des dirigeants des COP, Présidents, ministres de l’énergie ou ministres de l’environnement; face à des données scientifiques vérifiables par tout spécialiste, il n’y a qu’une option: l’annulation des mesures pharaoniques inadéquates. 

André Bovay-Rohr, Colombier-sur-Morges, le 15 janvier 2018

Ce contenu a été publié dans Energie, politique, science de l'atmosphère, Suisse, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.